Astride Schlaefli biographie théâtre
musical
performance
installation
composition
sons
vidéos contact
home


2013-14: new york
>>>>>>>> the game >>>>

2011-14: remote citizen

2012: sitcom
(Cb*)

2012: palazzo wyler

2011: waschplan

2011: we speak (to anyone
about anything)


2011: step on no pets
(Cb*)

2010: in flagrante
(Cb*)

> schubertiade
> sonate
> persona grata

2008: atteintes à la pudeur
(Cb*)

> big mama is watching you
> big mama washing clothes
> hotel california
> collective punishment

2007: wait and see

2005: crescendo mortale

2004: la pomme


(Cb*) = Collectif barbare



SCHUBERTIADE

Performance 1 d'in flagrante, une série de 5 performances dans l'espace public.
5 actions qui interrogent le rapport entre passant et espace public, entre art et société civile, et qui se caractérisent par l’ambiguité de leur forme, entre mise en scène et distortion de la réalité quotidienne. Elles jouent avec la dynamique de l’endroit et les codes de comportement qu’il génère, la perception des spectateurs, l’inattendu et l’adaptation, l’interaction, la décontextualisation et les associations.

l’espace public: qu’est-ce qui le définit et quels sont les schémas et règles de comportements qu’il induit? Quelle est la différence entre le comportement adopté dans la sphère privée et dans un espace public? Et où se situe la zone de tolérance?

l' interaction: le jeu avec la dynamique d’un espace public induit des mécanismes propres à cette situation. Le facteur de l’imprévu exige de la part des participants une adaptation et des réactions rapides et efficaces face  aux gens auxquels ils se confrontent et dans l’espace dans lequel ils se trouvent.





de
fr

en